La fiche de l'annonce


Volkswagen Amarok

le 08/07/2022 à 06h11

Après une longue attente et de nombreux teasers, nous avons enfin (presque) toutes les informations. L'Amarok sera lancé dès la fin de cette année !

Volkswagen a vendu plus de 830.000 Amarok de la précédente génération. Pour cette toute nouvelle génération du pick-up, les Allemands adoptent une approche différente, avec un Amarok construit par Ford et reposant sur le nouveau Ranger. Mais contrairement à d'autres modèles issus de cette coopération Ford-VW (tels que le Tourneo Connect et le Caddy), l'Amarok préserve davantage sa propre personnalité.

A l'aise partout !

L'Amarok est donc tout-de-suite reconnaissable en tant qu'Amarok, avec son avant distinctif et les passages de roues qui rappellent la génération précédente. Ces derniers accueillent des jantes allant jusqu’à 21 pouces ! Long de 5.350 mm, il est presque 10 cm plus long que son prédécesseur. L'empattement, quant à lui, augmente de plus de 17 cm. Les porte-à-faux avant et arrière sont ainsi raccourcis, ce qui devrait favoriser ses capacités en tout-terrain. Pour les passages à gué, le nouvel Amark peut désormais plonger à 80 cm (contre 50 cm précédemment). De plus, toutes les versions sont équipées de la transmission intégrale 4Motion (commutable ou permanente).

L'Amarok est lancé en version "Double Cab" à 4 portes et en version "Single Cab" à 2 portes et à la benne plus longue. Cette dernière n'est toutefois pas proposée en Belgique, pas plus que la Pan Americana au look typé « baroudeur ». La Belgique devra se contenter de choisir entre les versions "Amarok", "Life" et "Style" ou la version supérieure "Ventura". Cette dernière reçoit un bel équipement de série, avec notamment un système audio Harman Kardon et des phares matriciels à LED IQ.Light.

Une approche digitale

Dans l'habitacle, la base Ford est clairement reconnaissable, avec un compteur numérique de 8 ou 12 pouces (selon la version) et un écran d'infodivertissement vertical de 10 ou 12 pouces. Par rapport au Ranger, Volkswagen opte pour une approche plus digitale, en supprimant les boutons physiques de la climatisation et en les remplaçant par une commande dans le menu numérique. Par rapport à la génération précédente, l'intérieur semble plus confortable et plus luxueux.

Techniquement, l'Amarok reste un véritable pick-up, avec un châssis en échelle qui permet de transporter de lourdes charges. La benne peut être couverte d'un volet à commande électrique. Vous pouvez d’ailleurs y transporter jusqu'à 1,16 tonne (une valeur qui concerne sans doute le Single Cab, indisponible chez nous). En outre, l'Amarok peut remorquer jusqu'à 3,5 tonnes. Volkswagen mentionne également une charge statique sur le toit de 350 kg, ce qui est pratique si vous désirez y poser une tente de toit pour 4 personnes, par exemple.

Palette des moteurs

En Belgique, vous aurez le choix entre quatre moteurs diesel : un 4 cylindres de 2 litres développant 150 ou 170 ch (un seul turbo) ou 209 ch (biturbo). Au sommet, on retrouve un V6 TDI 3 litres de 241 ch. Le moteur turbo essence 2,3 litres de 302 ch n'a pas été retenu pour notre marché. Il n’est pour l’instant pas question d’'électrification, mais Volkswagen a fait savoir qu'il est possible de le rendre 100% électrique, sans toutefois donner plus de détails... Les deux diesels les plus puissants sont équipés d'une boîte automatique à 10 rapports. Pour les deux versions les moins puissantes, vous aurez le choix entre une boîte de vitesses manuelle et une boîte automatique à 6 rapports.

Le nouvel Amarok est construit en Afrique du Sud et arrivera sur le marché à la fin de cette année. Les prix ne sont pas encore disponibles.